La police et les services de secours testent ce samedi 9 avril une nouvelle signalisation de sécurité sur le Ring 0 de Bruxelles

Protection civile
Services incendie
Contact pour la presse: 
Els Cleemput

Le samedi 9 avril, de 9h jusqu’à dans la soirée, plusieurs accidents avec interventions des services de secours seront simulés par les services de police et de secours. Ces simulations auront lieu sur le ring extérieur de Bruxelles, juste après la sortie Beersel-Lot.
Les services de secours souhaitent vérifier sur le terrain si la nouvelle procédure de mise en place de la signalisation de sécurité lors d’accidents sur les autoroutes est bien adaptée. Les différentes mises en place seront également filmées. Ces images seront utilisées lors de la formation d’environ 40.000 policiers, 12.000 pompiers et 1.300 membres de la Protection Civile.

Annemie Turtelboom, ministre de l’Intérieur : « Lors d’une intervention sur la route, nos services de secours aident les victimes et cela doit se faire dans des conditions aussi sûres que possible, tant pour les pour les secouristes, que les victimes et les usagers de la route. Une formation uniformisée qui fournit à chacun la meilleure pratique est donc une très bonne chose ».

Les médias sont invités à assister à ces tests le samedi à 16h. Informations pratiques : voir en dessous du présent texte.

Eviter les embarras de circulation
La mise en place des « accidents simulés » et les interventions des services de police et de secours seront effectuées par 67 secouristes et sont susceptibles de provoquer quelques embarras de circulation. La Police de la route de la police fédérale fera néanmoins tout son possible afin de limiter ces embarras au minimum.
Le commissaire divisionnaire Jurgen Dhaene, responsable des opérations de la Police de la route : « Le samedi, cette petite portion du Ring 0 en direction de Mons est l’endroit le plus calme du ring autour de Bruxelles, encore plus calme que le dimanche. Et si une file risquait quand même de se former ce samedi, on arrêtera nos tests pour laisser directement passer la circulation ».
Les usagers de la route seront également informés des embarras possibles ainsi que de l’état de la circulation samedi via les panneaux de circulation dynamiques situés sur le Ring 0 et via les médias.

Centre de connaissances Fédéral pour la Sécurité Civile
Le projet « Signalisation de sécurité lors d’incidents sur la route » est une initiative du Centre de connaissances Fédéral pour la Sécurité Civile, un service du Service Public Fédéral Intérieur. Une des missions du Centre de connaissances Fédéral est le développement des meilleures procédures possibles que les services de secours pourront utiliser lors de leurs interventions.
La procédure pour la signalisation de sécurité lors d’incidents sur la route a été finalisée par le lieutenant Elmar De Geyter des pompiers de Halle. Lieutenant De Geyter : « Les principaux éléments sont : 1. la meilleure sécurisation possible du lieu de l’incident, 2. une communication claire vis-à-vis des usagers de la route, et 3. une attention pour la fluidité de la circulation qui permet de limiter les dégâts économiques ».
La nouvelle procédure implique que tous les pompiers, policiers et membres de la Protection Civile apprendront où placer au mieux leurs véhicules à hauteur d’un incident et ce, afin d’y assurer leur propre sécurité ainsi que celle des usagers de la route. Simultanément, on leur apprendra comment, dans certains cas, sécuriser au maximum le lieu d’un accident tout en laissant passer la circulation.   
Lieutenant De Geyter : «  La communication vis-à-vis des usagers de la route est de la plus grande importance. Nous apprenons aux membres de notre personnel comment ils peuvent rapidement et clairement faire comprendre aux usagers de la route qui passent ce qu’ils attendent d’eux et ce, via des panneaux lumineux et des cônes de circulation. Quelle direction ils doivent emprunter, quelle bande de circulation ils doivent choisir et quel endroit ou quel périmètre est réservé aux services de secours ».

Commandements de sécurité pour secouristes et usagers de la route
Lors de leur formation, les secouristes apprennent également leurs dix commandements :
1.  Porter des vêtements avec la visibilité la plus élevée (classe III)
2.  Descendre et décharger du côté sécurisé
3.  Si nécessaire attendre un moment plus sûr pour mettre en place la délimitation
4.  Commencer les travaux du côté sécurisé
5.  Continuer à regarder le trafic (= reculer)
6.  Rester dans la zone sécurisée
7.  Etre protégé par un deuxième homme équipé d'une lampe torche
8.  Surveiller la voie d'évacuation
9.  Limiter le temps d'intervention
10. Maintenir une zone tampon vide

Le commissaire divisionnaire Jurgen Dhaene de la Police de la route : « Une série de commandements est également valable pour les usagers de la route :
1. Ralentir à la vue d’une signalisation de sécurité
2. Allumer les quatre clignotants afin d’avertir les autres usagers de la route
3. Tenir ses distances
4. Dépasser calmement l’incident sans trop ralentir pour pouvoir regarder
5. Penser au fait que les secouristes aident des victimes qui pourraient être des membres de votre famille ou des amis.

Nouveaux véhicules de pompiers
Pour une signalisation claire à l’aide de panneaux de fléchage, les pompiers peuvent, actuellement, compter sur la Police de la route ou la Protection Civile. Bientôt, les pompiers disposeront également d’un nouveau type de véhicule équipé sur le toit d’un panneau de fléchage ainsi que du matériel de signalisation nécessaire. Le Service Public Fédéral Intérieur a ouvert un marché pour l’acquisition de ces nouveaux véhicules de pompiers. Ces achats sont subsidiés à 75 ou 50 % par l’Intérieur.

Formation
Les formations en matière de signalisation de sécurité lors d’accidents sur les autoroutes sont coordonnées par le Centre de connaissances Fédéral. Pour l’instant, un projet pilote est en cours dans l’Ecole provinciale d’incendie de Asse où un certain nombre de Corps issus du Brabant flamand, de Flandre occidentale et orientale, d’Anvers et du Limbourg sont déjà venus jeter un œil au nouveau cursus.
A côté de la mise en place des véhicules, de la sécurisation du lieu de l’accident et de la délimitation, la formation comprend également une partie sur la réglementation en matière de circulation. Depuis 2007, le code de la route prévoit que les pompiers puissent donner des ordres contraignants aux usagers de la route.

Participants aux tests du samedi 9 avril
Un grand nombre de services différents prendront part à la mise en place des incidents simulés de samedi. Soit pour effectuer la mise en place, soit pour sécuriser l’ensemble de l’opération ou pour intervenir en cas d’incident réel.
Les services participants : le Centre de connaissances fédéral pour la Sécurité Civile, les pompiers de Halle, Zaventem, Overijse ,Asse et Kasterlee, la Croix Rouge de Halle, l’hôpital universitaire de Bruxelles, la police fédérale avec la Police de la route, l’Appui aérien et le Centre d’information et de communication de Bruxelles, la Protection Civile, un service de dépannage et une entreprise d’absorbeurs de chocs.

Informations pratiques pour les médias

Les médias sont invités à assister aux tests en compagnie de la Ministre de l’Intérieur, Annemie Turtelboom et d’experts des pompiers, de la police fédérale et du Centre de connaissances Fédéral.

Rendez-vous pour les médias :
Date et heure : samedi 9 avril à 16h30
Lieu : pont au-dessus du R0, Avenue de Kersterbeek à Beersel

Pour info : entre 9 et 16h, des petites mises en place limitées à des véhicules sur la bande d’arrêt d’urgence seront testées.
A partir de 16h seulement, des mises en place sur plusieurs bandes de circulation auxquelles un grand nombre de véhicules des services de secours participeront seront testées.

Les médias pourront sans problème suivre les tests depuis le pont de l’Avenue de Kesterbeek.

La Police de la route demande aux médias de ne pas circuler sur l’autoroute ni à l’intérieur du périmètre de sécurité des accidents simulés et ce, pour des raisons évidentes de sécurité.

Pour de plus amples informations :
Porte-parole de la ministre de l’Intérieur : Jef Schoenmaekers au 0476/75.98.13
Porte-parole de la police fédérale : Astrid Kaisin au 0473/851.224
Porte-parole Service public fédéral Intérieur : Els Cleemput au 0475/29.28.77 
 

Els.Cleemput@ibz.fgov.be